Contenu

Ce que révèle la crise syrienne


“En quelques jours, on est passé de la perspective de bombardements américains et français en Syrie (« Cinglante débâcle de la diplomatie française ») à des négociations entre Washington et Moscou. Téhéran, jusqu’ici enfermé dans son soutien inconditionnel à Damas, laisse entrevoir de possibles ouvertures (« Damas, l’allié encombrant de Téhéran  »). Ce chassé-croisé reflète les changements de l’ordre international, qui peine à se recomposer depuis la fin de la guerre froide, chahutant même les règles de la sécurité collective (« Sécurité collective recherche bons avocats »). L’ampleur des conflits qui secouent le Proche-Orient et le Maghreb ainsi que l’affaissement des Etats (voir « Affaissement des Etats, diffusion du djihadisme ») devraient pourtant redonner sa place à la diplomatie. S’ils cherchent toujours à contenir l’Iran et à rassurer Israël comme l’Arabie saoudite, les Etats-Unis regardent de plus en plus vers l’Asie, avec en ligne de mire la Chine (« Le grand écart de Washington »).”

Accéder au dossier complet sur Le Monde Diplomatique

Liens (sur Le Monde Diplomatique) :
, , , , , , , , , , , , , , , , , - 2013/10

Autres rubriques pour cet article :