Contenu

La PAC, ça donne la banane !

bananes-martinique

La Politique Agricole Commune (PAC) est un système de subvention de l’agriculture européenne. Les agriculteurs peuvent donc essayer de toucher des subventions issues de la PAC, qui est le budget européen le plus important de l’Union. Les critères sont assez particuliers, complexes, mais ce sont les agriculteurs qui ont les terres agricoles les plus étendues, ou le plus de têtes de bétails qui touchent le plus. En 2009, le scandale des subventions royales de la couronne britannique, puis de la couronne de Monaco, obligeaient les décideurs politiques à rendre un peu plus transparent le système des subventions de la PAC.

Les citoyens-contribuables peuvent donc aller désormais consulter les bénéficiaires des subsides agricoles, financés par tout un chacun. Le site français permettant de vérifier les bénéficiaires de la PAC se nomme https://www3.telepac.agriculture.gouv.fr/telepac/tbp/feader/afficher.action, et l’on peut exécuter des requêtes dessus. Par exemple, demander qui a touché plus de 1,5 millions d’euros en 2011-2012. Réponse : 14 entreprises agricoles. Jusque là, rien de stupéfiant. Mais étrangement, lorsque l’on regarde la localisation de ces 14 entreprises, un doute nous assaille : mais pourquoi donc sont-elles toutes situées dans le 97 ?

pac-1millioncinq

Le dit département du 97 ce sont en réalité les DOM, et en fouillant un peu plus, il est facile de découvrir que chacune des entreprises agricoles touchant plus d’un million cinq cent mille euros de subventions de la PAC, sont toutes productrices de « fruits exotiques ». La SARL Petit Morne, en Martinique est l’une de celles qui touchent le plus : plus de 4 Millions d’euros. Pour un capital social de 180 000 euros… Son code NAF ne fait aucun doute : « 0122Z Culture de fruits tropicaux et subtropicaux ». Son PDG, Jean-Michel Hayot, est aussi PDG d’une autre entreprise, Le Lareinty, société agricole qui cultive de la canne à sucre. Il y encore la SARL Eden qui produit des bananes, avec un tout petit capital de 1500 € mais touche…1 737 139,50 € de subvention de la PAC. Monsieur Frédéric De Reynal , son patron, n’a pas de souci à se faire.

Chacun peut aller sur le site https://www3.telepac.agriculture.gouv.fr/telepac/tbp/feader/afficher.action se faire une idée de comment les subventions européennes de la politique agricole commune sont versées : cet argent est celui de tous les contribuables. Les bananes ne sont pas chères en France, et c’est certainement grâce à ces subventions. Mais si l’on calcule les montants versés, et le gain pour le consommateur, il est peut-être moins évident que chacun s’y retrouve. A part les patrons de l’agro-business tropical des bananes et autres délices exotiques. Se questionner aussi sur la mort de la petite paysannerie semble intéressant, quand on compare le travail des derniers petits paysans à celui des PDG des entreprises bananières subventionnées. La juste répartition des richesses c’est maintenant ? Non, plutôt après-demain.